487 à 497 rue Raoul-Jobin
(arr. La Cité)

17 avril 2007 - 01h07 - Appel 33

appel #2964, zone 3-1, catégorie 3
01h07 : 1ère alarme, 142-201-215-303-401-1102
01h10 : 2ème alarme, 143-1105
01h13 : COOP 302
01h13 : 3ème alarme, 204
01h24 : COOP 305
01h31 : 4ème alarme, 141-209
01h32 : Appel 33
02h01 : Code Rouge
05h26 : sous contrôle et terminé

Journée d'enfer qui s'est terminée sur une note dramatique pour les pompiers de Québec. Après une journée très occupée à cause de la violente tempÍte qui s'éternisait, provoquant une panoplie d'appels de branches tombées et de structures dangereuses, un incendie s'est déclaré en début de nuit. Les premiers appels reçus signalaient un feu dans le tambour sur le côté d'un édifice à logement multiples. Les premiers intervenants ont d'abord confirmé la situation de feu éclaté, et les choses se sont dégradées à une vitesse folle dans les instants qui ont suivi.

Alimenté par le vent toujours violent, le feu s'est attaqué avec brutalité à l'édifice, alors que celui était toujours occupé par ses résidents. Il a fallu faire hurler toutes les sirènes et clairons des camions déjà arrivés pour réveiller tout le monde et accélérer l'évacuation. Devant la nécessité de faire du sauvetage et les dangers encourus pour monter les échelles, un délestage à distance a été demandé, et Hydro-Québec a dû couper le courant à une grande partie de la basse-ville devant l'urgence et la pression exercée par le chef, Hydro étant incapable d'identifier rapidement le secteur à couper. Des jets à grand débit ont été installés pour tenter de rabattre les flammes et pénétrer dans l'édifice. Malheureusement, l'incendie avait déjà fait une victime, les pompiers ayant trouvé le corps inanimé d'un enfant en procédant au sauvetage.

Devant l'ampleur du sinistre, les alarmes ont été sonnées en rafale jusqu'à l'appel 33. Les secours étaient engagés à plein, au point où mÍme l'aide du photographe a été requise pour approcher une civière. Malgré les effort particulièrement intenses, l'édifice s'est rapidement fragilisé, par le poids de l'inondation et le ravage du feu: chose rare, il a fallu sonner un "code rouge" pour faire sortir toutes les équipes et passer en mode défensif, cette alerte étant signalée par l'usage simultané des klaxons et sirènes des camions sur place.

Après l'utilisation des jets-déluge en mode défensif, les pompiers ont pu entrer prudemment pour reprendre le mode offensif et chasser les flammes rendues dans les murs et planchers pendant quelques heures. L'édifice est une perte totale.

Cliquez ici pour un extrait video de l'intervention. Partie 1. (WMV 7.0 Mb - 0min 42sec)

Cliquez ici pour un extrait video de l'intervention. Partie 2. (WMV 7.1 Mb - 0min 42sec)

Cliquez ici pour un extrait video de l'intervention. Partie 3: CODE ROUGE (WMV 9.5 Mb - 0min 55sec)

Cliquez ici pour un saisissant vidéo tourné par l'un des voisins lors de l'évacuation. (WMV 23.1 Mb - 4min 08sec)

 

Photos: Bernard Bastien

 

Hommage à Maxime Jean, 10 ans, victime de cette tragédie

 

Copyright © 2007 SPIQ.CA, Tous droits réservés.